Maroantsetra

Villes

Identité

Intérêt

Présentation

Située entre l'Antainambalana et la baie d'Antongil, Maroantsetra est une petite ville paisible du Nord-Est de Madagascar. Joyau de la biodiversité, ce sanctuaire naturel regorge de possibilités touristiques prodigieuses et uniques: magnifiques plages, paysages contrastés où souvent la nature a pris ses droits.
Son accès très difficile par voie terrestre et limité par voie aérienne préserve l'accueil chaleureux de ses habitants.


Nom officiel

Maroantsetra


Significations locales

Maroantsetra signifie beaucoup de sagaies


Description

Type

Fonction dominante

Nombre d'habitants estimation haute

25 000

Nombre d'habitants estimation basse

20 000


Température annuelle moyenne

24 °C

Température maximale

30 °C

Température minimale

18 °C


Pluviométrie annuelle moyenne

3275 mm

Pluviométrie maximale

440 mm

Pluviométrie minimale

80 mm


Situation

Altitude maximale

1300 m

Altitude minimale

0 m


Directions distances voies orientation

Mananara - 112km - RN5 - Sud

Ambinanitelo - 26 km - piste - Ouest

Mahavelona - 22 km - piste - Est

 


Situation géographique

Maroantsetra se trouve dans la partie nord-est de la région d'Analanjirofo, dans la baie d'Antongil.


Catégories de rattachements

Régions
  • Région de Maroantsetra

Cours d'eau
  • Antainambalana

Environnement

Types de paysage
  • Baie
  • Fôret
  • Plage de sable

Paysages

Une chose est sûre : dépaysement assuré à Maroantsetra ! Son décor est luxuriant, tout est vert et naturel comme à la campagne. En effet, la petite ville borde la forêt tropicale humide. En outre, elle bénéficie d'un très beau panorama sur l'Océan indien. D'ailleurs, une brise de mer constante fait bouger délicatement les feuilles des cocotiers.


Végétation

En raison de ses conditions climatiques favorables (de type tropical chaud et humide), les environs de Maroantsetra développent des forêts les plus diversifiées, les plus denses et peut être les plus riches de la Grande île. La région renferme un des derniers grands espaces naturels et sauvages de Madagascar. Elle est surtout connue pour ses plantations de vanille et de girofle.

 

 


Espèces animales

Faune aquatique et sous–marine
faune terrestre : lémurien aye-aye, baleine à bosse, aigle serpentaire.


Climat

Analogies et similitudes

La langueur de la ville ainsi que ses habitations en bois peintes avec des couleurs pastel lui donne des airs de ville du Far West.


Histoire

Historique

Maroantsetra a été créé par Les Français qui l'ont appelé Louisbourg. Ils ont donné à son port le nom de Port-Choiseul en honneur à celui qui dirigeait la France à l'époque de Louis XV. Durant la présence du Baron Benyovszky, la ville a connu un développement soutenu.


Anecdotes

En mai 2017, le cargo mixte Savannah IV a effectué son premier voyage. Avec un confort et une sécurité adéquats, il a relié Toamasina à Maroantsetra. Après 20 heures de mer, malgré le mauvais temps, il a jeté l'ancre le 22 mai exactement près de Nosy Manga Be car sa grande taille ne lui a pas permis d’accoster au quai du port fluvial de Maroantsetra. Ce navire va permettre de désenclaver un peu la ville. En effet, ses cales peuvent contenir beaucoup de marchandises et accueillir de nombreux passagers qui veulent se rendre dans les petites villes alentours.


Légendes

D'après une légende, Maroantsetra tire son nom d’une ruse du Roi Radama 1er. Ce dernier, pour protéger la ville d'un puissant guerrier venu de l'ouest appelé de Ndavaka, a fait planter par son armée un nombre considérable de sagaies à l’entrée du village dans le dessein de faire croire à son adversaire qu'ils étaient beaucoup.
Une autre légende célèbre de la région donne une tout autre origine à l'étymologie du mot Maroantsetra. Maroa, un esclave arabe qui débarquait d'Afrique de l'Est, a réussi à s'enfuir et à se réfugier chez les Antimarika. Un conflit a alors éclaté entre ce clan et des envahisseurs d'autres régions. Grâce à ses pouvoirs magiques et à ses connaissances surnaturelles, Maroa a permis que de repousser les assaillants. Le nom du territoire reconquis par Maroa est alors devenu Maroantsetra et les habitants se sont appelés les Antimaroa.


Social

Espaces bâtis et architecture

Les maisons sont souvent en bois et peintes avec des couleurs pastel.

Les rues de la ville de Maroantsetra sont rectilignes et sableuses.

Il y a également des petits pont de bois installés ici ou là afin de permettre aux habitants de traverser la rivière.


Ethnies et communautés

Les Betsimisaraka


Activités économiques

Agriculture (vanille, café girofle, riz)
Exploitations minières (quartz)
Transformation du bois
Le chantier naval


Commentaires

Impressions et ambiances

Quand on arrive à Maroantsetra, on est saisi par le vert des rizières, les senteurs de la vanille et du girofle, et par l’omniprésence de l’eau. La petite ville possède un charme indéniable, ses habitants sont d'une gentillesse rare et très accueillants. Il y règne une sérénité incroyable.


Tendances et évolution

Maroantsetra est assez enclavée ce qui a des inconvénients : son économie est par exemple handicapée par l'absence d'infrastructures routières et par le peu d'avion qui s'y posent par semaine. Il y a quelques mois, Air Madagascar a même menacé de suspendre cette ligne aérienne en raison des risques de sécurité. Mais son isolement a aussi des avantages. En effet, cela lui a permis de ne pas être trop victime de la déforestation qui a abîmée une bonne partie du pays, elle a conservée une nature extraordinaire. On peut presque dire que Maroantsetra, c'est le Madagascar d'avant !
Le développement de cette commune repose sur l'essor du tourisme, de l'éco-tourisme exactement dans la région.


Remarques

La devise locale : « Antimaroa tsy mandeha tsy an- dakana » qui signifie "Les Antimaroa ne peuvent voyager sans pirogue.

 

 

 


Conseils

Se méfier des problèmes d’approvisionnement et avoir des vêtements de pluie.

 


Explorer

Particularités

Maroantsetra est la ville de Madagascar où il pleut le plus. Il n'est pas rare que les précipitations annuelles dépassent les 3 000 mm par an.


Activités possibles

Visite de la réserve spéciale de Nosy Manga, de l' Exploitations minières (quartz), les tailleurs de quartz, de transformation du bois, du chantier naval, de la pierre sacrée près du Fivondronana où la reine faisait des sacrifices

Baignade dans des criques de toute beauté, avec une importante zone rizicole au nord

Trekking jusqu'à Antalaha

Pêche, plongée apnée possible.

A 50 km au sud de Maroantsetra on peut aller admirer les chutes de la Voloina, près du village d’Ambinanintelo, riche en orchidées de toutes sortes.

Le marché de Maroantsetra à lieu tous les jours au centre du village. Plus important le mardi, jeudi et samedi ; plein d’échoppes de vendeurs de fruits et de légumes, de poisson et de viande, de délicieux petits pains et de jolis chapeaux tressés. Très sympa. Rien d’autre à faire « en ville ».