Identité

Intérêt

Présentation

Située à 250 km au sud de Tuléar, Beheloka est un des plus importants villages de pêcheurs de la région. A l’abri des circuits touristiques traditionnels, ce village vezo est resté authentique et accessible.

 

 

 


Nom officiel

Beheloka


Description

Type

Fonction dominante

Température annuelle moyenne

25 °C

Température maximale

34 °C

Température minimale

14 °C


Pluviométrie annuelle moyenne

400 mm

Pluviométrie maximale

90 mm

Pluviométrie minimale

4 mm


Situation

Directions distances voies orientation

Anakao - 35 km - Piste - Nord

Betioky - 96km - piste / RN10 - Est

Itampolo - 105km - piste - Sud

Toliara - 254km - piste / RN10 / RN7 - Nord


Situation géographique

Le village est située à proximité de Ambalaviro, à l'ouest de Ankiririsa.


Catégories de rattachements

Régions
  • Région de Beheloka

Environnement

Types de paysage
  • Côte sableuse
  • Plage de sable

Climat

Social

Espaces bâtis et architecture

Les habitations du village de Beheloka sont de simples cabanes en bois.


Ethnies et communautés

Beheloka est une étape intéressante au pays vezo.


Commentaires

Impressions et ambiances

Il faut prendre le temps de flâner dans les ruelles de sable de Beheloka où le temps semble suspendu. Les habitants vaquent à leurs tâches quotidiennes ; ils s'échangent les vaovao (nouvelles) en fumant une cigarette ou en faisant des tresses.


Tendances et évolution

En 2012, une étude a montré que la plage de Beheloka a reculé de près de 200 mètres en sept ans à cause notamment de la déforestation et de l’extraction de blocs de coraux. Les vagues ont entraîné une grande quantité de sable brisant ainsi la barrière de corail : "les arbres retenaient le sable. Quand ils ont été abattus, les grosses vagues ont commencé à entrer dans le lagon et à envahir les plages" a expliqué Gaëtan Tovondrainy, représentant de la World Wildlife Foundation (WWF). « Nous devrons reconstruire les maisons. On le fait souvent parce que l’eau a gagné une bonne partie du village. Maintenant, nous avons même un marché qui a disparu, envahi par l’eau », a confié un responsable du comité de surveillance de Beheloka.
Depuis 1996, une campagne de sensibilisation est menée afin que les villageois contribuent à la protection de la barrière de corail.
A l'époque, il a même été question de déplacer un peu le village envahi par les eaux.


Remarques

Les Baobabs sont souvent reconvertis par la population locale en réservoirs pour conserver les eaux de pluie. Les « fenêtres » et les « échelles » sculptée dans les troncs en sont la preuve.


Explorer

Particularités

Le village est envahi par le sable. Chaque année, l'eau gagne du terrain. Des maisons sont détruites tous les ans...


Activités possibles

Visiter ce village de pêcheurs qui est hors des sentiers touristiques.

Observer le menuisier ou le maçon toujours heureux de montrer son travail, et surtout admirez la construction et la réparation des pirogues, le long de la longue bande de sable qui sert de port au sud du village.