Chute d'Andriamamovoka Ambatolampy (La)

Sites

Identité

Intérêt

Présentation

Située près d'Ambatolampy dans la région de Vakinankaratra, sur la colline Tsinjoarivo, la chute d'Andriamamovoka est un site pittoresque superbe. Les eaux de la rivière Onive se jettent sur des rochers gris et forment un amas de fines gouttelettes qui ressemblent à de la brume.

 


Nom officiel

Chute d'Andriamamovoka Ambatolampy (La)

Nom d'usage

Andriamamovoka prononcé "Andremamovoka"


Significations locales

Andriamamovoka, ou "celui qui est couvert de poussière" vient du fait que les eaux de la rivière Onive en tombant sur des rochers provoque des crachins assez abondants qui ressemble à du brouillard.

 


Description

Type

Fonction dominante

Température annuelle moyenne

15.9°C

Température maximale

18.6°C

Température minimale

11.8°C


Pluviométrie annuelle moyenne

1514mm

Pluviométrie maximale

308mm

Pluviométrie minimale

16mm


Durée

00:20:00


Situation

Situation géographique

Dans le district d'Ambatolampy, au sud-est de la région de Vakinankaratra, la colline de Tsinjoarivo abrite la chute d'Andriamamovoka, à 400 mètres d'une autre cascade plus dangereuse appelée cascade d'Ambavaloza, près d'un musée qui servait autrefois de résidence d'été aux reines malgaches.


Accès

Nom de la ville

Ambatolampy


Catégories de rattachements

Régions
  • Région d'Ambatolampy

Cours d'eau
  • Onive (L')

Environnement

Types de paysage
  • Chute
  • Côte rocheuse

Paysages

La chute d'Andriamamovoka est ornée d'amas de rochers gris mêlés à une paroi végétale parsemée de jolies orchidées de petite taille. C'est un endroit magique où la fraîcheur règne, l'incessante chute verticale du flot accorde un charme singulier à ce petit paradis, et les gouttelettes qui en résultent décrivent parfois un phénomène lumineux brusque à l'allure d'un arc en-ciel.

 

 


Climat

Histoire

Anecdotes

Le bain de la reine

La reine aimait prendre son bain sur une plateforme naturelle située près de la chute. Elle s'y installait et se laissait asperger par les embruns de l’eau qui venaient frapper le bas de la plateforme.

Les sacrifices rituels de boeufs Volavita

C'est aussi de cette passerelle que la reine Ranavalona I assistait à un jeu qui lui plaisait beaucoup. On y apportait une vache volavita qu'on précipitait dans la cascade. En quelques instants, l'animal glissait, roulait puis était englouti par le torrent tout en poussant des beuglements affreux tandis que la reine et des spectateurs applaudissaient à tout rompre.

L'histoire de l'escalier

A l'époque de la reine Ranavalona I, les fiancés devaient se présenter devant la souveraine pour recevoir sa bénédiction. Celle-ci ne la donnait qu'après que le jeune homme et la jeune fille, chacun de son côté, descendent les 257 marches que comptaient l’escalier et lui disent le nombre de marches.
Si les deux réponses étaient justes, les fiancés recevaient le « tsodranon’ny mpanjaka » tant espéré. En revanche, s'ils ne donnaient pas le même chiffre, la reine les séparait tout de suite considérant qu'ils ne pouvaient pas s’entendre car incapable de vivre en harmonie.


Commentaires

Impressions et ambiances

Quand l’Onive, tumultueuse rivière, se transforme en impressionnantes chutes, le spectacle est grandiose.


Préjugés

Il est interdit de se soulager entre les deux chutes. En effet, c'est à cet endroit que les amants d'une nuit de la reine Ranavalona I étaient décapités par la garde royale le lendemain matin. Par respect pour "ces victimes innocentes", c'est devenu fady. C’est d’ailleurs l’unique tabou qui existe dans les environs.

 


Remarques

Pendant la saison sèche, quand l’eau est très basse, on peut traverser la rivière en empruntant les rochers.

Les gouttelettes d’eau qui jaillissent de la chute forment un arc-en-ciel en se reflétant sur les rayons du soleil. Son emplacement change selon la position du soleil: à l’ouest le matin, à l’est dans l’après-midi. La tradition prétend que cet arc-en-ciel n’apparaît que si l’on siffle d’une certaine manière.


Explorer

Particularités

La chute d'Andriamamovoka se distingue par le tumulte de l'eau qui provoque un bruit sourd et prolongé, ainsi que par l'abondance des gouttelettes qui en résultent. La rivière agitée du nom de Onive, qui interrompt son trajet sur la chute d'Andriamamovoka, est le plus grand affluent de la Mangoro, un fleuve du versant est de Madagascar.

 


Activités possibles

Après avoir monté la colline de Tsinjoarivo, visité le Rova et le cascade d'Ambavaloza, il est agréable de terminer la balade à Andriamamovoka. Admirer la chute tout en écoutant son grondement incessant est magique. Possible également de faire l'expérience de la sensation forte des hauteurs en haut de la colline.