Anciennes maisons de bois jumelles (Les)

Sites

Identité

Intérêt

Présentation

Datant de plus de deux siècles, ces deux bâtisses en bois, qui se différencient uniquement par leur couleur, sont un témoignage rare et précieux de l'époque où seul le bois était utilisé pour construire des habitations en raison du caractère fady de la pierre réservée aux tombeaux. Situées dans la Haute Ville de Tananarive, elles sont aujourd'hui habitées par des particuliers. La rouge dénommée Mahasoa servait à l'origine de dépôt d'armes, la seconde, qui garde la couleur naturelle du bois est appelée Menalefona. C'était un dépôt d'outils sur mesure.


Nom officiel

Anciennes maisons de bois jumelles (Les)

Nom d'usage

Trano kambana

Mahasoa sy Menalefona

Maisons en bois de la Haute Ville


Significations locales

Trano kambana signifie maison jumelle en français : trano pour maison et kambana pour jumeau.

Mahasoa sy Menalefona : Mahasoa veut dire "utile", c'est là où l'on stockait les armes en général, et Menalefona peut se traduire en "sagaie rouge" (Mena=rouge et lefona=sagaie), cette maison conservait les outils de mesure et la sagaie de ceux qui rendaient le jugement au palais.

Maisons en bois de la Haute Ville est une appellation simple et courante de ces anciennes maisons de bois jumelles.


Description

Type

Fonction dominante
Spécificités
  • Archéologique
  • Architecturale

Température annuelle moyenne

18.4°C

Température maximale

27°C

Température minimale

10°C


Pluviométrie annuelle moyenne

109.75mm

Pluviométrie maximale

426mm

Pluviométrie minimale

16mm


Durée

00:15:00


Situation

Coordonnées gps WGS 84

Latitude : -18.92181
Longitude : 47.53241


Altitude maximale

1410 m

Altitude minimale

1400 m


Situation géographique

Située dans la Haute Ville d'Antananarivo, les anciennes maisons de bois jumelles se trouvent en contrebas du palais de justice d'Ambatondrafandrana entre le Rova et le Palais du Premier Ministre.


Accès

Code postal

101

Nom de la ville

Antananarivo


Catégories de rattachements

Pays
  • Madagascar


Villes
  • Antananarivo
Quartiers
  • Andafiavaratra Ambavahadimitafo

Environnement

Climat

Histoire

Historique

Ces deux maisons en bois de la Haute Ville ont plus de 200 ans. Elle datent d'avant la conversion de la reine Ranavalona II au christianisme en 1868. En effet, à partir de cette date, la construction de bâtiments en pierres et en briques a été autorisé. Du coup, petit à petit, les maisons en bois ont laissé la place aux construction en pierre. Auparavant, c'était fady (interdit) de bâtir un édifice en pierre, seuls les tombeaux pouvaient l'être.
La maison rouge se nomme Mahasoa : elle servait à l’origine à stocker des armes. L’autre, Menalefona ou sagaie rouge était un dépôt d’outils de mesure. La sagaie portée par ceux qui rendaient les jugements au palais de justice y était également entreposée.


Anecdotes

La pierre, fady avant 1868
Avant 1868, le bois était un symbole de vie alors que la pierre issue du monde minéral, froid et inerte, représentait la mort et servait à construire les tombeaux. C’est pourquoi ce fady (tabou) a existé jusqu’en 1868, époque à laquelle la reine est devenue chrétienne.

Un guide habite dedans...
Haran Rasoldier est guide touristique. Comme son frère Zo, il a une formation d'historien. Il habite dans l'une des deux maisons jumelles.

A l'époque, la maison en bois était signe de richesse
Les habitants qui pouvaient s'offrir une maison en bois avaient un certain niveau de vie puisque sa construction nécessitait des importants moyens. En effet, comme la forêt où le bois était coupé se trouvait à 10 kilomètres au sud de Tananarive, il fallait pour l'acheminer faire appel à des esclaves. En outre, les charpentiers, issus de la classe des Andriana (Nobles), ne travaillaient que pour le roi ou leurs pairs. Ces derniers faisaient bien attention à n'utiliser que du bois qui ne présentait pas de danger car certaines essences, telle que le bois d'Andrezina, par exemple, dont on disait qu'il attirait la foudre sur la maison, étaient réputées porter malheur.

Des résidents illustres
Ces deux maisons jumelles ont été la résidence de personnages importants comme les jumeaux Rahovy et Ratafika. Demi-frères de Radama I, ils avaient été envoyés à l’Ile Maurice en 1815 pour parfaire leur éducation. En revenant, ils ont introduit l'enseignement de la langue latine à Madagascar.
C'est ensuite famille Rasoldier qui, en signe de reconnaissance, a reçu en cadeau du pouvoir royal à la fin du XIXe les deux bâtisses.


Social

Espaces bâtis et architecture

Les maisons jumelles sont construites en bois dans une essence imputrescible appelée le bois d’ambora. Des madriers verticaux constituent la façade du rez-de-chaussée des deux demeures. Si la majeure partie de l’ouvrage est d’origine, quelques planches ont été remplacées ça et là. A l’étage, les planches sont disposées en oblique, dans le style à chevrons ou sarendry. Si l'extérieur n'a été que très peu modifié, l'intérieur a subi quelques modifications. Ainsi, des murs en briques ont été ajoutés pour renforcer les cloisons. Idem pour la toiture qui était autrefois en papyrus. Elle est aujourd'hui en tuiles. Quant au soubassement, il été renforcé avec des pierres. Il faut dire que le sol était en train de s'effondrer, du coup autour des maisons, obligation a été de cimenter la cour.


Commentaires

Période

Températures

Saison fraîche : 16 Avril au 16 Septembre

Saison chaude : 17 Septembre au 15 Avril

Précipitations

Saison humide : 12 Novembre au 07 Avril

Saison sèche : 08 Avril au 11 Décembre

Nuages

Saison couverte : 15 Novembre au 06 Avril

Saison claire : 07 Avril au 14 Novembre


Conseils

Ces demeures appartiennent à des particuliers. Par conséquent, si vous souhaitez les photographier, il est préférable de le faire de la route ou  Palais d'Andafiavaratra.


Explorer

Particularités

Ces maisons de bois jumelles font partie des plus vieilles maisons de la capitale. Il n'en reste plus que 5 à Antananarivo. Et dans le quartier, elles sont même les seules témoins de ce passé où la pierre était fady

 


Activités possibles

Visiter l'endroit, observer le type d'armes de combat utilisé autrefois dans le royaume Merina.