Epave de l'Adventure Galley (L')

Sites

Identité

Intérêt

Présentation

Cette épave est celle du navire de guerre du XVIIe siècle du célèbre capitaine anglais William Kidd, construit à l'origine pour chasser les pirates. Devenu par la suite bateau pirate lui-même, Kidd l'a coulé lui-même dans les eaux de Sainte Marie, une petite île à l'est de Madagascar, en 1698 emportant avec lui son fameux trésor. En 2015, on en a beaucoup parlé parce qu'un archéologue américain a affirmé l'avoir retrouvé dans la Baie des Forbans après avoir remonté un lingot d'une quarantaine de kilos et différents autres éléments. Mais quelques mois plus tard, la déception a été grande quand l'Unesco a affirmé qu'il n'en était rien. Que le lingot était en plomb et pas en fer et que les éléments appartenaient en fait au port de Sainte Marie.


Nom officiel

Epave de l'Adventure Galley (L')

Nom d'usage

L'Adventure


Catégories de rattachements

Pays
  • Madagascar

Environnement

Climat

Histoire

Historique

Création et premier voyage de l'Adventure Galley

En 1695, Livingstone, un colonel écossais, confident du roi William III décide de faire construire à Londres l'Adventure Galley afin de traquer les vaisseaux français et les pirates dans l'Océan Indien et de se saisir de leurs butins. William Kidd en devient le capitaine.
A la fin de la même année, le navire, une galère jaugeant 287 tonneaux, avec 34 canons et 28 rames, prend pour la première fois la mer à Deptford sur la Tamise direction les Etats-Unis.

De navire de guerre à bateau pirate

Entre 1696 et 1698, l'Adventure Galley navigue entre l'Atlantique et l'Océan Indien des milliers de milles marins à la recherche de bateaux pirates. La mission est un tel échec, pas un sou n'est gagné que Kidd, sous la pression de son équipage, devient lui-même pirate.

La capture du Quedagh Merchant

Après avoir pillé le Rouparelle fin 1697 qui se rendait en Inde, Kidd continue sur sa lancée et capture l'année suivante le Quedagh Merchant, un navire marchand jaugeant 500 tonneaux qui transporte une riche cargaison : soie, sucre, fer... et beaucoup de pièces d'or. L'Adventure Galley met ensuite le cap sur Madagascar pour partager le butin.

La fin de l'Adventure Galley

Arrivé à Sainte Marie en avril 1698, Kidd met le feu à l'Adventure Galley un mois plus tard après qu'une grande partie de son équipage l'a abandonné pour rejoindre Culliford et l'a attaqué pour dépouiller son bateau. L'Adventure Galley finit par couler... Kidd continue sa route de pirate.
En 1701, après avoir été condamné à mort, Kidd déclare avoir caché le trésor du Quedagh Merchant et que contre sa grâce, il révèlerait où il se trouve. Il est quand même pendu emportant son secret avec lui. Depuis des chercheurs du monde entier sont à sa recherche !

L'éventuelle découverte de l'épave

En 1999, Barry Clifford, un archéologue américain entreprend trois expéditions à Sainte Marie. Lors de l'une d'elles, il pense avoir trouvé l'épave de l'Adventure Galley. Après plusieurs péripéties (des crises politiques notamment), l'état malgache lui accorde en 2012 l'autorisation d'explorer l'épave. En échange, il est convenu que les découvertes seraient en partie exposés dans le musée de l'îlot Madame qui devait être pour l'occasion réhabilité. Trois ans plus tard, Clifford revient à Sainte Marie pour de nouvelles fouilles. En mai, il remonte un lingot pesant entre 45 et 55 kg. Lors d'une cérémonie, il l'offre au Président de Madagascar et affirme que ce lingot est en argent et provient de l’épave de l’Adventure Galley et qu'il constitue une partie du trésor du fameux Capitaine Kidd.

L'infirmation de la découverte

L'Unesco se saisit alors de l'affaire et, après des analyses du fameux lingot et d'autres éléments repêchés, déclare que ce lingot n'est pas en fer mais en plomb et qu'il ne s'agit pas de l'épave de l'Adventure Galley mais d'éléments appartenant au port de Sainte Marie.

Aujourd'hui, on ne sait toujours pas où est l'épave de l'Adventure Galley.


 

 

 

 


Anecdotes

La sélection des membres de l'équipage

Quand l'Adventure Galley met pour la première fois les voiles en Angleterre direction New York, seulement 7O membres d'équipage sont à bord. Ils sont tous mariés et ont une famille en Angleterre. Kidd les a en effet sélectionnés minutieusement pour éviter qu'ils soient tentés par la piraterie et pense compléter l'équipage à son arrivée avec 80 homme supplémentaires. Malheureusement, dans l'estuaire de la Tamise, il oublie de saluer un navire de guerre de l'Amirauté britannique qui se venge en l'abordant et en emportant avec lui la majorité de son équipage. Du coup, Kidd est contraint  de recruter d'autres matelots, d'abord à Plymouth puis à New York. Des hommes qui se révélèrent de qualité fort douteuse...

La fin de l'adventure Galley selon Kidd lui-même

William Kidd a raconté lors de son procès pourquoi et comment l'Adventure Galley avait coulé dans les eaux de Sainte Marie. Quand il arrive à Sainte-Marie pour partager le trésor du Qedagh Merchant qu'il vient de capturer, il croise dans la baie un autre bateau pirate, le Mocha, dont le capitaine n'est autre que Robert Cullivord, un homme qui lui avait volé huit avant son bateau et le butin à l'intérieur. Voulant se venger, Kidd demande à son équipage de se saisir du Mocha mais ce dernier refuse. Pire, il le laisse tomber pour Culliford et attaque l'Adventure Galley. Là, ses anciens compagnons mettent le feu à son journal de bord et le menacent de mort. Après s'être barricadé dans sa cabine, Kidd se rend après s'être débarrassé des éléments mobiliers du bateau et l'avoir incendié pour récupérer ses pièces métalliques. L'Adventure Galley finit par couler.


Légendes

Selon la légende, le trésor du capitaine Kidd serait caché quelque part entre les Etats-Unis et le Canada.


Explorer

Particularités

Pendant des années, on a pensé que l'épave de l'Adventure Galley et son fameux trésor avaient été retrouvés...