Identité

Intérêt

Présentation

En 1926 au petit jour, le cargo Ivolina s'encastre dans l'extrémité sud du récif de Nosy Nanto. Heureusement, aucune victime n'est à déplorer. L'épave, partiellement émergée, persiste encore de nos jours.


Nom officiel

Epave de l'Ivolina (L')

Nom d'usage

Cavalaire =  premier nom du navire


Description

Type

Fonction dominante

Température annuelle moyenne

24.3°C

Température maximale

28°C

Température minimale

22°C


Pluviométrie annuelle moyenne

272mm

Pluviométrie maximale

498mm

Pluviométrie minimale

75mm


Durée

02:00:00


Surface

200 m2


Situation

Coordonnées gps WGS 84

Latitude : -17.14161
Longitude : 49.79702


Altitude minimale

0 m


Situation géographique

Vous trouverez l'épave à l'extrémité Sud du lagon de Nosy Nanto, légèrement à l'Est (165 mètres) du socle de l'ancien phare Blévec.


Directions distances voies orientation

Ravoraha - 4,47 miles nautiques (8,3 km) - Mer - Nord-Ouest
Ambodifotatra - 10,8 miles nautiques (20 km) - Mer - Nord-Ouest
Loukintsy - 17,27 miles nautiques (32 km) - Mer - Nord-Ouest


Catégories de rattachements

Pays
  • Madagascar


Environnement

Types de paysage

Récif corallien


Paysages

Barrière corallienne avec tombant à proximité d'une île.


Climat

Histoire

Historique

L'Ivolina a été construit par les chantiers navals Thornycroft de Woolston en 1908 pour la marine marchande argentine avec pour nom de baptême "Cavalaire". En 1925 la compagnie maritime Serra et Hourreau rachète le Cavalaire pour en faire un caboteur à Madagascar et pour l'occasion le rebaptise Ivolina.
Au petit matin du 6 mars 1926, le cargo s'échoue sur le récif corallien du sud de Nosy Nanto, au point de faire reposer les deux tiers du navire sur le plateau corallien. Bien qu'il n'y ait pas de victimes, le bâtiment est irrécupérable.

L'hypothèse de l'échouement la plus probable, excepté celle du sabordage, semble être la confusion entre l'ancien et le nouveau phare Blévec. Le capitaine n'aurait pas tenu compte de l'annonce faite au Journal Officiel du 28 mai 1921 de Madagascar, de la future suppression du premier phare situé en bordure du tombant sud, ni de l'annonce de sa suppression même, parue au Journal Officiel du 3 décembre 1921. Pensant être aligné sur le premier phare, il a crû être à 2 milles nautiques (3,2 Km) du récif alors que c'était le nouveau phare construit sur Nosy Nanto, précisément à 2 milles plus loin, qui était allumé.


Anecdotes

En 2015, des Malgaches ont plongé en apnée pour scier les arbres d'hélice dans le but de les revendre à la ferraille. Les tentatives ont échoué. Aujourd'hui encore, les traces de sciage sont nettement visibles par les plongeurs qui explorent l'épave.


Social

Espaces bâtis et architecture

Construit par les chantiers navals de Thornycroft à Woolston en Grande Bretagne, l'Ivolina jaugeait 682 tonneaux.


Activités économiques

Lors de sa première vie, on ne sait pas à quoi était utilisé le bateau. A Madagascar, on s'en servait pour le cabotage.


Commentaires

Période

Températures

Saison fraîche : 16 mai au 31 Octobre
Saison chaude : 1 novembre au 15 mai

Précipitations

Saison humide : 15 Décembre au 2 Mai
Saison sèche : 3 Mai au 14 Décembre

Nuages

Saison couverte : 24 Novembre au 11 Avril
Saison claire : 12 Avril au 23 Novembre


Impressions et ambiances

Atmosphère fantomatique dans le bruit de fond prégnant des rouleaux s'écrasant contre le récif. De l'imposante carcasse métallique émergent des extrémités de poutres métalliques telles des épines de cactus.


Tendances et évolution

Lentement l'épave se désagrège et suscite la convoitise des ferrailleurs.


Remarques

A 165 mètres seulement de l'épave se trouve le socle de l'ancien phare Blévec.


Conseils

La plongée sur l'épave est à éviter par forte houle car vous pouvez osciller sur 3 mètres d'altitude et vous blesser gravement sur les pointes métalliques acérées de l'ossature.


Documents

Cartographie

FTM, Nosy Sainte-Marie, Madagascar, FTM, 1974, 1 : 100 000


Explorer

Particularités

Les deux-tiers de l'épave reposent en équilibre sur le plateau corallien du lagon sud de Nosy Nanto.


Activités possibles

Approche de l'épave en bateau.
Plongée sous-marine sur l'épave.


Manger et dormir

Hébergements

Sur la plage et plus globalement sur tout Nosy Nanto de nombreuses offres hôtelières sont présentes.


Restaurations

Sur la plage et plus globalement sur tout Nosy Nanto, vous trouverez des restaurants.


Cafés, bars, brasserie

Des débits de boissons sont installés sur la plage et plus globalement, vous en trouverez sur tout Nosy Nanto.


Préparer et réparer

Opérateurs touristiques

Plusieurs opérateurs touristiques de Nosy Nanto et de Nosy Boraha programment la visite et la plongée sur l'épave de l'Ivoloina.


Voyager

Aéroports

L'aéroport de Sainte-Marie est à proximité.


Etablissements nocturnes

Une offre est disponible sur Nosy Nanto.


Transports pédestres

Marche à pied

La marche à pied permet l'accès à la plage en face de l'épave distante de 2,5 km.


Transports aériens et maritimes

Bateau

L'accès en bateau peut se faire par l'intérieur du lagon à condition d'avoir un pilote qui connaisse bien le lagon afin d'éviter les zones de patates coralliennes. Par l'extérieur du lagon l'épave est également accessible.


Communications

Téléphone

Se rendre à un hôtel sur Nosy Nanto ou Nosy Boraha.


Services

Urgences sanitaires

Rejoindre Ambodifotatra.


Télécommunications et finances

Internet

Il vous sera possible de vous connecter à Internet en vous rendant dans un hôtel.


Finances et banques

Rejoindre Ambodifotatra.


Administrations

Représentations diplomatiques

Rejoindre Ambodifotatra pour la France et Ravoraha pour la Suisse.