Identité

Intérêt

Présentation

Le fort Manda figure dans la petite liste des vestiges de l'histoire malgache. Il est l'un des cinq fort érigés par Radama Ier pour consolider sa souveraineté sur la côte Est du pays vis-à-vis des français et des anglais. La forteresse circulaire a une circonférence de 70 m, les murs de 9 m de hauteur ont une épaisseur de 7 m. La construction s'est faite à base de sable, avec l'utilisation d'un mélange de blancs d'oeufs et de résine d'arbre comme liant. L'imperméabilisation est réalisée avec  de la poudre de corail et de carapace de tortue. Le fossé défensif extérieur a une profondeur de 5 m. L'entrée se trouve dans la partie Sud du Fort.

 

Nom officiel

Fort Manda (Le)


Significations locales

Manda = fort


Description

Type

Fonction dominante

Température annuelle moyenne

24°C

Température maximale

26.6°C

Température minimale

20.9°C


Pluviométrie annuelle moyenne

3000 mm

Pluviométrie maximale

425mm

Pluviométrie minimale

97 mm


Durée

01:00:00


Surface

3 850 m2


Situation

Situation géographique

A 1 km au nord ouest du village de Mahavelona / Foulpointe

 

Directions distances voies orientation

Mahambo - 28 Km - RN5 - Nord
Toamasina - 61 Km - RN5 - Sud

 

Environnement

Climat

Histoire

Historique

Le début du XIXème siècle est caractérisé par la construction de plusieurs forts par les Merina sous le règne de Radama Ier. Lui-même agissant sous l'impulsion des Anglais, car l'objectif était double. Sur le plan intérieur, Radama Ier consolidait sa conquête de la côte-Est, et sur le plan extérieur il s'agissait de lutter contre les invasions étrangères sur la route des Indes, et plus particulièrement les tentatives françaises.


Anecdotes

Selon la tradition orale, la contribution en oeufs de la population pour la construction du fort était obligatoire et a été fixée à un oeuf par jour pour les plus de 18 ans. On a pu alors réunir alors quelques 187.000 oeufs pour les 8 années de construction du fort.

 

Légendes

La légende dit qu'il fallait quelques centaines de personnes pour pouvoir fermer le fort parce qu'auparavant la porte était une grande pierre circulaire.

A peu près 25.000 soldats de l'armée royale malgache étaient cantonnés en permanence dans le fort tout au long de la royauté (XIXè siècle).

 

Social

Espaces bâtis et architecture

Edifice circulaire, vestige de l'histoire malgache, le fort a été construit à partir de sable, de résine d'arbre ; de blanc d'oeufs comme enduit ; de poudre de corail et de coquillages, de carapaces de tortues pour l'imperméabilité. Les murs du fort font 7 m d'épaisseur et 9 m de hauteur sur une circonférence de 70 m avec un fossé extérieur de 5 m de profondeur pour le fossé. L'entrée principale se trouve dans la partie Sud du Fort.

 

Ethnies et communautés

Betsimisaraka.


Artisanat

A l'extérieur de l'entrée du fort, quelques marchands de colliers de graines richement colorés.


Activités économiques

L'activité économique du fort se résume aux recettes de ses visites.


Commentaires

Période

Toute l'année.


Impressions et ambiances

On se croirait dans le décor d'un tournage de film de pirates. Les visiteurs sont peu nombreux, le calme est assuré, et la conception des lieux nourrit la curiosité. La vue sur la côte est belle.


Tendances et évolution

La restauration des lieux ne serait pas un luxe, et la reconstitution d'un intérieur pour la maison du gouverneur serait un plus. La restitution des pièces d'artillerie pillées est utopique, à défaut le ré-équipement par des copies est souhaitable. Enfin un exposé beaucoup plus riche de l'histoire du fort, des 4 autres forts de la région et du contexte de cette période manque beaucoup. Le niveau des rares panneaux d'affichage et du discours du guide sont parfaits pour des écoliers du secondaires, mais pour une attente un peu plus élevé on reste sur sa soif.


Remarques

Le site est propre, c'est suffisamment rare pour le souligner.


Explorer

Particularités

La forme circulaire de l'architecture et les techniques de construction.


Activités possibles

Visite du fort.


Manger et dormir

Restaurations

Les offres de restaurations prolifèrent à Mahavelona, mais un pique-nique à l'extérieur du fort se déroulera dans un cadre très agréable.


Cafés, bars, brasserie

Aucun débit de boisson sur le fort, les plus proches sont à Mahavelona soit 900 mètres.


Préparer et réparer

Electricité

Il n'y a aucune de fourniture électrique sur le fort.


Voyager

Aéroports

Seul l'aérodrome de Mahavelona figure dans le secteur.


Transports routiers

Voiture

Bien que le goudron de la RN5 soit criblée de trous et qu'il y ait une courte piste menant au fort, l'accès reste possible en véhicule léger depuis Toamasina.

 

Taxi brousse

Possible en taxi-brousse depuis Toamasina, demander à descendre à l'embranchement de la piste menant au fort signalé par le panneau "Fort Manda" sur le bord de la route.

 

Transports pédestres

Marche à pied

Depuis la route RN5 le fort est accessible par une courte piste en moins de 10 minutes. Du centre de Mahavelona il faut compter environ 20 minutes.

 

Transports aériens et maritimes

Avion

Aucune ligne aérienne ne dessert Mahavelona.


Communications

Téléphone

Les réseaux de tous les opérateurs fonctionnent à Mahavelona.


Services

Urgences sanitaires

L'évacuation doit se faire sur Toamasina.