Identité

Intérêt

Présentation

Premier site de Madagascar classé RAMSAR en 1998, Tsimanampetsotsa est une aire protégée constituée d’une forêt littorale , d’un plateau calcaire, d’un lac sablonneux et de plusieurs cenotes dont certaines sont accessibles. Le lac aux eaux virant du bleu turquoise au vert topaze apparaît comme un oasis dans cet endroit réputé le plus sec de Madagascar.


Nom officiel

Parc national de Tsimanampetsotsa (Le)

Nom d'usage

Tsimanampetsotsa
Tsimanampetsotse


Significations locales

Tsimanampetsotsa / le lac sans dauphin
Tsimanampetsotse / le lac sans dauphin, le "e" final correspond à la prononciation du sud où l'on ne prononce pas les "a" en fin de mot.


Description

Type

Fonction dominante

Surface

43.200 ha


Température annuelle moyenne

23°C

Température maximale

40°

Température minimale

15°C


Pluviométrie annuelle moyenne

600 mm

Pluviométrie maximale

240 mm

Pluviométrie minimale

0 mm


Situation

Altitude maximale

160 m

Altitude minimale

10 m


Situation géographique

Au sud-est de Beheloka


Directions distances voies orientation

Beheloka - 10 km - Piste - Nord 
Betioky -  106  km  - Piste / RN 10 - Est
Itampolo - 90 km - Piste - Sud 


Accès

Tarifs

Adulte étranger = 65 000 Ar

Enfant étranger = 45 000 Ar

Adulte malgache = 2 000 Ar

Enfant malgache = 500 Ar

 

Tarifs valable depuis le 1er novembre 2015 par jour pour une seule entrée.

Les tickets d'entrées sont disponibles auprès des guichets d'accueil du Parc National ou dans l’enceinte du kiosque de l’Office Régional du Tourisme Analamanga à Antaninarenina auprès du point de vente. Ouvert du lundi au vendredi, de 09h à 17h et le samedi, de 09h à 12h00.


Environnement

Paysages

Les couleurs exceptionnelles du lac et l'originalité de la végétation en font un décor féerique, quasi surnaturel.


Caractères géologiques

Sous le plateau calcaire un réseau de grottes sous-marines pas encore totalement exploré.


Végétation

La végétation s'adapte à ce milieu sec mais aussi au relief calcaire, ce qui forme des plantes sans feuille ou épineuses typiques du Sud transportant le visiteur dans un monde iréel. 185 espèces végétales poussent à Tsimanampesotse.

On retrouve de nombreux arbustes utilisés dans la médecine traditionnelle locale mais également des arbres de 10 à 12 mètres de haut, comme les banians, les baobabs.


Espèces animales

Faune aérienne :

Les oiseaux constituent la principale attraction du Parc. On recense 112 espèces d'oiseaux dont :

  • Flamand rose (présent toute l'année)

5 espèces de Coua sur les neuf existantes et 72 endémiques avec notamment les :

  • Drongo de Madagascar
  • Foulques à crêtes ou Fulica Cristata
  • Héros de légendes
  • Inséparables têtes grise
  • Newtonie d’Archbold Newtonia archboldi, espèce à distribution très restreinte, très commune à Tsimanampesotse
  • Perroquets
  • Vanga à queue rousse Calicalicus rufocarpalis, espèce récemment redécouverte à St Augustin, devenue très commune à Tsimanampesotse
  • Vanga de Lafresnaye Xenopirostris xenopirostris, espèce de Vangidae strictement forestière

Plusieurs espèces de lémuriens diurnes sont faciles à trouver :

  • Lemur catta
  • Propithecus verreauxi verreauxi

Et des lémuriens nocturnes :

  • Microcebus griseorufus
  • Lepilemur

Un petit carnivore nocturne spécifique aux lieux :

  • Galidietis Grandidieri

Les indissociables poissons aveugles :

  • Typhleotis qui vivent dans les grottes sous-marines

42 espèces d'herpétofaune dont 39 reptiles

 


Histoire

Anecdotes

Au cours d’une promenade dans le parc national de Tsimanampetsotsa en 2012 Victoria et Ryan Dart, de jeunes australiens passionnés de plongée vivant à Madagascar, entreprennent la première exploration du cénote « Mitoho » et découvrent par 30 mètres de fond un potentiel paléontologique extraordinaire. « J’ai eu la permission du parc national pour aller jeter un œil et plonger, raconte le jeune Australien. L’eau était très profonde et très claire. Nous avons découvert une caverne et le plus incroyable, c’est qu’elle est pleine de centaines de squelettes. » Ces ossements d’animaux en parfait état de conservation se rapportent à une grande variétés d’espèces comme des :

  • chauves-souris
  • crocodiles à corne (crocodile préhistorique)
  • fossa (félin endémique de Madagascar)
  • hippopotames nains
  • lémuriens (dont 4 espèces géantes aujourd’hui éteintes)
  • micromammifères
  • tortues

ce qui en fait le plus grand gisement de fossiles jamais découvert à Madagascar.

 

 


Social

Ethnies et communautés

Mahafaly


Activités économiques

L'activité économique se résume à la perception des droits d'entrée et de visite.


Commentaires

Période

Toute l'année.


Tendances et évolution

Les flamands rose font l'objet de braconnage et les grottes sous-marines ouvertes à la visite alors qu'aucune mesure de préservation des fossiles n'a été mise en place.


Conseils

Toujours vérifier auprès de Madagascar National Parks que la réserve soit accessible.
Prévoir des vivres il n'y a rien sur place.
Si l'on veut camper dans les environs, il faut demander l'autorisation aux villageois.


Explorer

Particularités

Un écosystème et un environnement unique.


Activités possibles

4 circuits ont été aménagés par Madagascar National Parks  pour mettre en valeur les richesses de ce site exceptionnel :

 

Circuit Andaka

Tour du lac par sa partie occidentale pour y contempler les flamants roses et autres oiseaux aquatiques.

 

 

 

 

 

 

 

 

Circuit Tsiamaso

Consacré à la découverte des grottes qui abritent les poissons aveugles ou « Typhleotris Madagascariensis ». L'intérieur de ces grottes est orné de stalactites et de stalagmites.

 

 

 

 

 

 

 

Circuit Andalamaike
Spécial botanique, où l'on observe diverses formes d'adaptation de la végétation à la sécheresse. Tortues et oiseaux terrestres sont au rendez avec un peu de chance dont la fameuse tortue radiata.

 

 

 

 

 

 

 

 

Circuit Emande
Histoire de la population du parc avec la visite de tombeaux très anciens. Lémuriens, oiseaux aquatiques et terrestres, reptiles sont présent sur ce parcours où l'on peut aussi admirer une vue d'ensemble du lac.

 

 

 

 

 

 

 

Circuit Andranomaike

 

Exploration sous-marine des grottes immergées sous le plateau de Tsimanampetsotsa.


Manger et dormir

Hébergements

Il est éventuellement possible de camper, accords à passer avec Madagascar National Parks.


Restaurations

Le Pique-nique est de rigueur.


Préparer et réparer

Electricité

Il n'y a aucune fourniture électrique dans la région. Par contre les panneaux solaires se régaleront de l'ensoleillement.


Carburant

Il n'y a aucune solution de ravitaillement de carburant dans cette région, prévoir des réserves à transporter.


Mécanique

Aucune possibilité de réparation dans la région, il est préférable de bien réviser les véhicules avant de s'y aventurer.


Vêtements

Des vêtements amples en coton, avec des manches longues sont recommandés.
Les chaussures de randonnée bien aérées sont conseillées.
Un couvre-chef avec si possible une protection pour la nuque et les oreilles.


Voyager

Aéroports

Attention l'aérodrome le plus proche est Aérodrome de Betioky (L') à un peu plus de 100 Km.


Transports routiers

Voiture

4x4 indispensable


Transport pédestre

Marche à pied

La marche est le seul moyen de locomotion à l'intérieur du parc national.


Services

Urgences sanitaires

Il n'y a aucune offre de santé à moins de 24 heures de trajet par la route. En cas d'urgence la meilleure option, mais sans garantie, consisterait à rejoindre Anakao et d'y chercher une embarcation pour traverser la baie d'Anantsono et rejoindre Sarondrano ou Toliara.


Police et sécurité

Il n'y a aucune force de sécurité dans ces régions, pour cette raison il est fortement conseillé d'éviter toute forme de litige sur place.