Blevec Hercule Bertrand

Acteurs historiques

Identité

Intérêt

Présentation

Natif de l'île Maurice actuelle, Bertrand Hercule Blevec est connu pour avoir pris la suite de Sylvain Roux en tant que Commandant particulier de Sainte Marie, poste qu'il occupa de 1823 à 1830.


Nom officiel

Blevec Hercule Bertrand


Lieu de naissance

Port Louis (Ile de France/ Ile Maurice aujourd'hui)


Lieu de décès

Paris en France


Description

Type

Homme


Spécificités

Catégories de rattachements

Pays
  • Madagascar


Environnement

Climat

Histoire

Biographie

Sa jeunesse

Bertrand Hercule Blevec est né le 6 oût 1793 à Port Louis en Ile de France (L'île Maurice de nos jours). Son père, qui est né en France à Charleville, est âgé puisqu'il a 56 ans. En 1810,  Blevec est reçu à l'école Impériale Polytechnique. Il en sort deux ans plus tard avec le grade de capitaine de génie.

Arrivée à Madagascar

En 1821, Blevec est nommé chef du génie à l'île Sainte Marie à Madagascar. Il embarque de France le 8 juin sur la Normande avec Sylvain Roux, et accoste le 19 octobre à Toamasina. Mais en raison de sa santé chancelante, il obtient un congé pour l'Ile Maurice, son pays natal, afin de se reposer.
Il fait finalement son entrée sur le Syphe dans le port de Sainte Marie le 21 mai 1822. Il porte alors le titre de Commandant en second de l'île, Sylvain Roux ayant la direction effective. A ce titre, il est responsable des problèmes de la mise en état de défense. mais son séjour sur l'île sera bref. En effet, en raison de la mauvaise saison qui approche empêchant la poursuite des travaux, il obtient un congé pour Bourbon et part le 31 décembre 1822 sur le Lybio.

Mort de Roux et commandement de Sainte Marie

Blevec n'est de retour sur l'île que le 8 avril 1823, ce n'est que là qu'il apprend la mort du Commandant particulier Sylvain Roux lequel l'avait par ailleurs institué comme son exécuteur testamentaire. Le 29 avril, il est officiellement nommé Commandant particulier provisoire. Il en profite pour refuser d'être l'exécuteur testamentaire de Roux en raison d'une succession qui apparaît compliquée. Il faudra attendre l'année 1825, le 19 mai plus précisément, pour voir sa nomination de Commandant particulier titulaire.
Les débuts de Blevec à ce poste sont difficiles, dûs notamment à une trésorerie quasiment vide. Au final, sa gouvernance est surtout marquée par des relations tumultueuses avec les Hova qui menacent de s'emparer de l'île.

Fin de sa mission à Sainte Marie

La mission coloniale de Blevec prend fin en 1830. Après quelque temps passé à Maurice, il rentre en France où il poursuit une carrière militaire comme directeur des fortifications à Bayonne et Toulon notamment. Il décède en 1866, il a alors le grade de colonel et est commandeur de la Légion d'honneur.


Anecdotes

A propos du nom de famille de Blevec

Sur le registre des actes de naissances de Charleville en France, où est né en 1737 le père de Bertrand Hercule, le patronyme inscrit dans l'acte lui-même est Leblevêque, mais celui porté en marge est Lêvêqiie. Quant à celui qui se trouve sur la table générale, c'est encore une fois une autre orthographe : Bleveck. Au final, c'est sur l'acte de naissance de Bertrand Hercule qu'on voit pour la première fois l'orthographe définitive, Blevec.


Commentaires

Période

Températures

Saison fraîche : 20 Juin au 27 Septembre

Saison chaude : 4 Décembre au 11 Avril

Précipitations

Saison humide : 15 Décembre au 2 Mai

Saison sèche : 3 Mai au 14 Décembre

Nuages

Saison couverte : 24 Novembre au 11 Avril

Saison claire : 12 Avril au 23 Novembre


Documents

Citations

Premier séjour de Blevec à Sainte Marie. Le 10 novembre 1822, il écrit au colonel Maingard à Bourbon pour lui parler de la situation très critique de l'île : « Elle se trouve réduite à l'état le plus déplorable ; sur les 26 malheureux qui restent, si vous défalquez le sergent-major entièrement inutile à la compagnie, et qui n'attend plus que son congé, le tambour, le fifre, deux boulangers, un cordonnier, le tailleur, le trois hommes sans état et quatre condamnés à la réforme, il vous restera un total de onze ouvriers dont deux seulement de première classe. »


Bibliographie

DECARY Raymond. Bertrand Hercule Blevec, successeur de Sylvain Boux à Sainte- Marie de Madagascar (i8a3-i83o). In:
Revue d'histoire des colonies, tome 38, n°136, quatrième trimestre 1951. pp. 385-426, URL: https://www.persee.fr/docAsPDF/outre_0399-1385_1951_num_38_136_1168